LA PIETA PROMO 6.jpg

LA PIÈTA

De coups de gueule en coups de sang, tout en ayant été visionnaire quant au port du masque bien avant la pandémie, La Pietà nous avait gratifiés en 2020 d'un premier album fulgurant, entre slam, post punk et arrangements électro. Le masque, qu'elle et ses musiciens arboraient en live ou en vidéos n'était pas un rempart à une quelconque viralité mais plutôt une catharsis en miroir, celle qui consiste à s'enfermer tellement fort dans son projet artistique qu'on ne ne désire qu'une chose : qu'il soit pris pour ce qu'il donne à entendre, et non à voir.

 

Deux ans plus tard, La Pietà tombe le masque, dans tous les sens du terme. Et derrière ce patronyme mystérieux se révèle une bonne fois pour toute Virginie, l'Innamorata. Amoureuse, elle l'est. Pas seulement d'un homme ou des hommes, non, La Pietà est amoureuse des émotions contraires, des intempéries du cœur, des aléas de l'humeur, à l'image de quelques-unes de ses références comme Juliette Greco, Ferré, Moustaki, Noir Désir ou Catherine Ringer, qui ont pour dénominateur commun la passion et la fougue. Dès le morceau d'ouverture, "Indécise", elle plante le décor : avoir 40 ans, ne plus se soucier de savoir s'il faut se maquiller les fesses ou mettre un string sur la tête pour plaire aux gens, et pourtant se jouer de soi-même, de sa propre indécision. Choisir, c'est renoncer, et La Pietà n'est pas du genre à renoncer.

single indécise.png

“INDÉCISE” - Sortie le 8 avril 2022

Indécise, c'est l'histoire d'une meuf qui ne sait pas ce qu'elle va manger aujourd'hui, elle ne sait pas comment s'habiller, elle ne sait pas pour qui voter, elle ne sait plus qui croire, elle ne sait pas en quoi croire, elle ne sait pas si elle veut entrer dans la norme ou si elle revendique ses différences, elle ne sait pas si à 40 balais elle s'en fout d'avoir de trop grosses fesses ou trop de rides, elle ne sait pas où aller, mais elle sait que la réponse à tout ça, c'est peut être le coeur, et l'Amour. 

UN PETIT APERÇU